Sur l'attaque contre le site internet d'Antorcha

Dans le cadre de sa campagne contre le site du PCE(r) www.antorcha.org, La Razon a essayé de criminaliser Elias Letelier, son propriétaire, en publiant l'adresse du domicile où il se trouve actuellement réfugié au Canada dans le plus pur style policier. Non contents de l'intoxication locale agence Europa Press a traduit le bobard en plusieurs langues de manière à faire pression sur divers pays pour qu'ils ferment le site internet.

Le mardi 1er octobre Paulino Guerra, sous-directeur de l'agence Europa Press à Madrid, a appelé Elias Letelier, le menaçant ainsi dans le plus pur style des GAL: "Fais très attention, nous allons te saisir comme terroriste" et "vous tenez du Che Guevara, mais l'Espagne est un pays démocratique et on va vous châtier pour appui à un groupe de terroristes. Fais très attention on va te châtier".

Elias Letelier et un militant chilien qui se réfugia au Canada en 1973 pour fuir la dictature de Pinochet et ensuite combattit contre l'intervention impérialiste au Nicaragua. Actuellement ce poète est secrétaire des relations internationales du Front Patriotique Manuel Rodriguez, directeur de son journal numérique, fondateur du réseau des parents et amis des prisonniers politiques du Chili, entre autres. Letelier a commenté à Kale Gorria que La Razon et l'agence Europa Press ont porté atteinte à l'éthique déontologique, et assumé la responsabilité de fournir ses coordonnées. En ce qui concerne les menaces et la fourniture des coordonnées personnelles, Letelier a dit que "le plus probable est qu'il s'agisse d'un genre d'accident, je ne vois pas d'autre manière de réaliser une aussi importante opération".

4 octobre 2002